Le blog de Clair de Plume : chroniques du quotidien d'une secrétaire médicale et jardinage bio

samedi 31 octobre 2009

En jaune et noir

Rien ne m'énerve plus que quelqu'un qui, dÚs qu'il aperçoit un insecte jaune et noir, se met à glapir en agitant les bras : "Une guêpe ! Attention, une guêpe !"
En fait, ce qui m'agace, c'est que le plus souvent, ce n'est pas une Guêpe.

Quelquefois, c'est un Frelon :


Vespa crabro

Vraiment trÚs grand (trois à quatre centimÚtres), trÚs impressionnant. Sa piqûre est aussi douloureuse que celle d'une Guêpe, mais pas plus dangereuse, comme on le croit souvent. Les personnes allergiques doivent bien sûr se méfier, mais le Frelon est trÚs pacifique, et n'attaque que lorsqu'il est agressé ou que l'on passe à moins de cinq mÚtres de son nid.
L'individu photographié ci-dessus s'est laissé observer sous toutes les coutures sans sourciller (enfin, pas trop prÚs, quand même).

De temps en temps, c'est bien une Guêpe.
C'est à cause de la Guêpe que les hyménoptÚres ont acquis une réputation aussi détestable : toujours de mauvaise humeur, elle tournicote autour des tables en quête de mets sucrés (ce que ne fait jamais le Frelon) et pique pour un oui ou pour un non. Celle-ci, particuliÚrement culottée, est en train de voler la prise d'une Epeire. L'araignée a préféré faire semblant de ne rien voir :


Vespula vulgaris
Edit du 4 novembre : j'avais auparavant identifié cet insecte comme étant une Guêpe germanique (Vespula germanica), ce qui a suscité un commentaire, lequel a reçu une réponse. Voir plus bas, donc.


Il existe aussi des espÚces de Guêpes plus petites, qui ne s'intéressent pas à l'Homme, ne piquent presque jamais, et sont trÚs difficiles à identifier par le profane :


?


De toute façon, il se trouvera toujours des bigleux pour confondre les minuscules Syrphes avec des Guêpes :


Episyrphus balteatus (Syrphe à ceintures)


mercredi 28 octobre 2009

Envahisseuse

L'obsession du jardinier, c'est la lutte contre les "mauvaises herbes".
Une des plus coriaces est la Bryone (bryonia dioica), trÚs envahissante, dont les lianes souples qui s'enroulent partout sont capables de recouvrir un arbuste en un temps record.




A la fin de l'été, la plante se couvre de baies rouges, hautement toxiques :



Si on l'arrache, elle repousse aussitÎt, d'où son nom, qui vient du grec bruein, "croître" (oui, quand on commence à s'intéresser à la botanique on apprend plein de trucs).
Pour l'éliminer, il faut repérer le départ des tiges :



... et creuser.
AprÚs pas mal d'efforts, on déterre une sorte de gros navet peu appétissant :




Pas étonnant que les tiges renaissent sans cesse avec de telles réserves planquées sous terre !

La forme ramifiée du rhizome de Bryone a donné des idées aux charlatans du Moyen-?ge, qui le vendaient en le faisant passer pour de la Mandragore (mandragora officinarum). La racine de Mandragore ressemble vaguement à un corps humain et avait une réputation de plante magique. Elle était censée naître de la semence des pendus, et les plus efficaces se récoltaient sous les potences.
Les gibets se faisant rares à notre époque, les sorciers ont de plus en plus de mal à se procurer de la Mandragore magique.

dimanche 25 octobre 2009

Biche, oh ma biche

Un élégant visiteur estival...



...l'Argus bleu :


Polyommatus icarus Rott.

En raison de la disparition constante de son biotope - les prairies naturelles - il se raréfie continuellement. L'espÚce est protégée.


vendredi 23 octobre 2009

Mon bois carbonisé sert à dessiner, mais on m'utilise également comme arbuste d'ornement, je suis, je suis...

... le fusain.


Euonymus europaeus

Outre son feuillage qui devient d'un beau rouge en automne, il porte des grappes de fruits roses dont la forme particuliÚre à quatre bosses a valu a l'arbre le surnom de "bonnet de prêtre".


mardi 20 octobre 2009

Flagrant délit

Extérieur nuit.
Une gamelle de croquettes pour chat, et une grosse limace :


Un hérisson arrive...


...et se précipite sur les croquettes au lieu de manger la limace :


On s'échine à protéger ces sales bêtes, et voilà comment elles nous remercient.

samedi 17 octobre 2009

Défense de rire

Voici la récolte de potimarrons de cette année :



Oui, je sais, c'est grotesque, surtout avec la noisette qui donne l'échelle.
En même temps, elle est grosse, la noisette, c'est une aveline...

Jardindex,index des sites sur le jardin, le jardinage et les plantes